Nouvel Album !

2020

R, comme Ribot (Bastien Ribot : violoniste) et P, comme Pennes (Edouard Pennes : guitariste), ce sont les deux leaders du RP Quartet, formation de jazz manouche tout à fait singulière, qui ne serait pas un quartette sans mentionner l’apport fondamental du guitariste rythmique Rémi Oswald et du contrebassiste Damien Varaillon.
Ils forment un groupe soudé depuis plus de dix ans, un orchestre homogène et harmonieux où l’entente musicale est parfaite. Ils s’entendent tellement bien et ont une telle ouverture musicale que tout semble possible avec eux. Tout semble facile, fluide, et cohérent dans leur approche que l’on en oublie parfois la difficulté technique d’une telle musique !

Rien n’est impossible pour le RP Quartet car tout est dans l’art et la manière d’interpréter avec un travail impressionnant sur les arrangements et sur l’originalité du répertoire.
Une musique jouissive, à la fois ludique et exigeante, qui se démarque complètement de la plupart des formations de jazz manouche.
« Poney Jungle » est le quatrième album du RP Quartet en dix ans, dont les douze morceaux nous proposent un voyage fascinant à travers l’histoire du jazz et où l’instrumentation classique d’un quartette de jazz manouche défie tous les challenges en s’acoquinant avec les audaces formelles du jazz modal !

2016

« Un troisième album en tous points abouti » Jazz Magazine

 

« A déguster avec délectation » Djam

 

« Une précision sans faille et une énergie débordante » Musik Please

 

« Une musique qui réveille les neurones et donne envie de danser » Daily Passions

2013

« Un deuxième album savoureux » Jazzman – Jazz Mag

 

« Coup de coeur de la rédaction » Guitar Events

 

« … Voici de véritables jazzmen Français AOC » Django Station

 

« Melodies that got the crowd hooting » The Washington Post

2011

« Le jazz manouche continue d’évoluer et le RP Quartet est bien placé pour lui apporter du sang neuf » Guitare Sèche Magazine

 

« Un lyrisme aérien » Jazz Magazine

 

« Un excellent et très excitant premier album » Djangostation